Face à la déferlante conceptuelle et virtuelle, il plaide pour que la sculpture monumentale sorte de son rôle d'alibi et retrouve la place qui est la sienne au sein des villes : contribuer au développement harmonieux de la cité, de la mémoire et de la "beauté", car dit-il, "aussi loin que l'on puisse remonter, là où il y a eu Cité, il y a eu art de la Cité".

Aujourd'hui, ses sculptures sont présentes dans diverses collections privées en France et à l'étranger."
"Commedia dell Arte"
Collection Ville de Combs la Ville