"SUR LE DOS DU VENT"

Par Frédérique Maupu Flament 1992

"L'avant-garde est constituée des hommes destinés à aller en avant, à essuyer les premiers coups. L'avant-garde ouvre le chemin. D'essence, elle est foi dans le futur, accomplissement du progrès, et, partant conflit armé contre les forces de régression..."1

"les hommes d'aujourd'hui"

Avec cette façon singulière, si particulière, si farouche que tu as de mener ton destin de sculpteur. Ton travail est tout entier dédié au souffle ténu de liberté que l'homme porte en lui. Son contenu dense comme la vie est gorgé d'optimisme et d'inquiétudes. Impétueux et maîtrisé. Ta sculpture nous montre que tu n'es ni un gloseur, ni un théoricien, et pas davantage un jongleur d'images conceptuelles. Tu es un vivant. Et c'est pour les vivants que tu as libéré au-dessus de nos villes, tes vaisseaux de fer polychrome.

Merci à toi de contribuer à dégonder les grands portails cadenassés de nos mondes de lassitude. Qu'elle ouvre la voie à d'autres. A tous ceux de cette avant-garde, qui ne se prévaut pas de "faire du nouveau", mais qui sait simplement être "les hommes d'aujourd'hui".

Que nous puissions dire encore :
"Il y a des moments dans l'existence où le temps et l'étendue sont plus profonds, et le sentiment de l'existence intensément augmente..." 2


1 Préface de Philippe Sers au livre de Wassily Kandinsky, "Du Spirituel dans l'art, et dans la peinture en particulier".

2 Baudelaire ("Fusées").